Encres sur papier de riz

Dans ces peintures il y a la joie d’être dehors l’été, dans le jardin, à l’ombre du cerisier. La joie de jouer avec l’encre, les pinceaux, les papiers suspendus à la corde à linge. Il y a la lumière d’été, les jours longs, la douceur de l’air.

Et il y a aussi la promesse d’un immense futon confortable : celui du cabinet de shiatsu de Cynthia. Une amie qui a réveillé mon envie de peindre en me passant commande pour une série de peintures.

Maintenant qu’elles sont encadrées,  j’y vois le mouvement des saisons, la coexistence du jour et de la nuit, les liens du corps et du cœur, et l’immense cadeau d’être en vie.

Je suis curieuse de ce que vous y verrez aussi.

Paysages intérieurs, 2021

Papier de riz, encre de Chine, encre aquarellable

Cadres 23×23 cm, passe-partout 12×12 cm, peintures entre 13×13 cm et 16×16 cm

Paysages intérieurs, 2021

Papier de riz, encre de Chine, encre aquarellable

Cadres 21×30 cm, passe-partout 13×18 cm, peintures entre 14×19 cm et 20×29 cm

Techniques mixtes sur papier

Dans ces couleurs sur papier il y a mon apprentissage de l’attente. L’habitude très progressive du travail une couche après l’autre : accepter les temps de séchage, des journées entières de pause entre deux interventions. Il y a aussi la satisfaction de respirer dans les couleurs par petites portions horaires. Découvrir que les grandes plages de temps, même si elles sont délicieuses, ne sont pas l’unique condition pour satisfaire un besoin de créativité. Et que poser un regard neuf sur des pages déjà commencées peut aussi apporter beaucoup.

Encres, feutres acrylique, gouache, papier de riz et papier aquarelle

Retour haut de page